ACTUALITÉS

DSN : qu’advient-il de l’attestation Pôle emploi ?

La mise en place de la déclaration sociale nominative ne dispense pas l’employeur de transmettre l’attestation Pôle emploi au salarié.

L’employeur doit délivrer au salarié qui quitte son entreprise, quelle qu’en soit la raison (démission, licenciement…), une attestation qui va lui permettre de faire valoir ses droits à l’assurance chômage et communément appelée « attestation Pôle emploi ». Un document que l’employeur doit également adresser à Pôle emploi.

Comment ces obligations doivent-elles être remplies depuis l’instauration de la déclaration sociale nominative (DSN) ?

Une transmission via la DSN

Désormais, l’employeur signale, via la DSN, la fin du contrat de travail d’un salarié, en principe, dans les 5 jours ouvrés. C’est ensuite Pôle emploi qui, après ce signalement « fin de contrat », génère une « attestation employeur rematérialisée (AER) » et la met à disposition de l’employeur en format PDF.

À savoir : la DSN peut être utilisée immédiatement pour déclarer la fin du contrat de travail d’un salarié engagé après sa mise en œuvre dans l’entreprise. Par contre, pour les salariés déjà présents lors de l’instauration dans la DSN, l’employeur doit d’abord avoir généré 12 DSN mensuelles avant de pouvoir signaler la fin de leur contrat de travail par ce biais.

Attention car signaler une fin de contrat de travail au moyen de la DSN ne dispense pas l’employeur de remettre au salarié son attestation Pôle emploi. L’employeur doit donc fournir un exemplaire de l’AER à son ex-employé.

Lorsque le dépôt d’un signalement « fin de contrat » n’a pas été correctement réalisé par l’employeur, Pôle emploi émet un « compte-rendu métier » qui décrit les anomalies constatées. Concrètement, 16 éléments sont vérifiés, l’inexactitude de certains pouvant bloquer l’émission de l’AER (numéro de Sécurité sociale non conforme, salaire inférieur au Smic, dates de préavis non renseignées…).

Des exceptions à un envoi par la DSN

Par exception, l’employeur ne peut pas signaler la fin d’un contrat de travail au moyen de la DSN lorsque son début et son terme interviennent entre 2 échéances successives de transmission de la DSN (par exemple, entre le 15 août et le 15 septembre 2017). Une exception qui, toutefois, ne s’applique pas aux contrats d’intérim, aux contrats d’usage, aux contrats saisonniers et aux contrats à durée déterminée des salariés des associations intermédiaires.

Pour certaines catégories de salariés, les fins de contrats de travail ne peuvent pas non plus être déclarées au moyen de la DSN. Sont concernés le personnel navigant de la marine marchande, les marins-pêcheurs, les ouvriers dockers ainsi que les ouvriers et techniciens de l’édition d’enregistrement sonore, de la production cinématographique et audiovisuelle, de la radio, de la diffusion et du spectacle.

À noter : lorsque le signalement de la fin du contrat de travail ne peut pas être effectué au moyen de la DSN, l’employeur doit, comme avant, communiquer une attestation d’assurance chômage à Pôle emploi par voie électronique ou en version papier. Ces exceptions devraient prendre fin au plus tard le 1er janvier 2019.

Article du 28/07/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




TPE : à quelle date devrez-vous bientôt verser les cotisations sur les salaires ?
21/11/2017
Déclaration « pays par pays » : n’oubliez pas de la souscrire pour le 31 décembre !
20/11/2017
Le directeur général d’une association peut-il licencier un salarié ?
20/11/2017
Comment demander le remboursement du salaire versé à un défenseur syndical ?
20/11/2017
Comptez-vous changer d’assurance-emprunteur ?
17/11/2017
Internet, passage obligé pour déposer sa marque
16/11/2017
Un rescrit fiscal vaut-il pour toutes les sociétés membres d’un réseau ?
16/11/2017
Simplification des démarches successorales
15/11/2017
Près de 20 % des TPE françaises ne possèdent pas d’accès à Internet
15/11/2017
Pas de revalorisation du salaire en fonction de l’indice des prix de l’Insee !
15/11/2017
Comment se calcule la créance de salaire différé en agriculture ?
14/11/2017
Projet de loi de finances pour 2018 : les amendements concernant les entreprises
14/11/2017
La responsabilité pénale d’une société peut-elle être engagée par le fait d’un associé ?
14/11/2017
Les Français ont confiance dans les associations !
13/11/2017
Cadeaux et bons d’achat de fin d’année : quel régime social applicable ?
13/11/2017
Les assureurs sont invités à promouvoir le contrat euro-croissance
10/11/2017
« À travail égal, salaire égal » : un principe récemment assoupli
09/11/2017
Facturation des marchés publics : à qui le tour ?
09/11/2017
Taxe sur les salaires : quelles sont les rémunérations concernées ?
09/11/2017
La digitalisation inquiète un grand nombre de professionnels
08/11/2017
Une nouvelle contribution pour les grandes entreprises !
08/11/2017
Qui doit prouver le caractère disproportionné d’un cautionnement ?
08/11/2017
Mise à disposition de terres louées à une société agricole et départ de l’associé locataire
07/11/2017
Un accord unique pour garantir la compétitivité de l’entreprise
07/11/2017
Une nouvelle obligation d’information pour l’employeur
06/11/2017
Organisation d’un festival par une association et qualité de commerçant
06/11/2017
L’influence du diagnostic de performance énergétique sur la valeur d’un bien immobilier
06/11/2017
Congé de formation syndicale : le salarié est-il rémunéré ?
03/11/2017
CDD et intérim : une négociation possible au niveau de la branche
03/11/2017
La liste des Sofica 2017 est connue !
03/11/2017



© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales