ACTUALITÉS

Comment se calcule la créance de salaire différé en agriculture ?

Lorsqu’un jeune a travaillé pendant moins de 10 ans dans l’exploitation mise en valeur par son père, puis, au décès de ce dernier, mise en valeur par sa mère, la créance de salaire différé à laquelle il a droit ne naît qu’au décès du second parent et son montant doit donc être calculé selon les règles applicables à cette date.
 Cassation civile 1re, 17 mai 2017, n° 16-15847  

On sait que le fils (ou la fille) d’un agriculteur qui a travaillé, après l’âge de 18 ans, sur l’exploitation de ses parents sans avoir perçu de salaire et sans avoir été associé aux bénéfices a droit à une créance dite de salaire différé.

Etant précisé que lorsque, après l’âge de 18 ans, un jeune a travaillé dans l’exploitation agricole mise en valeur par son père pendant une durée inférieure à 10 ans puis, après le décès de ce dernier, a continué à œuvrer dans cette même exploitation reprise par sa mère, sans avoir jamais été rémunéré ni associé aux bénéfices, il a droit à une seule et même créance de salaire différé car il y a, dans ce cas, non pas deux, mais un unique contrat de travail.

Un principe que les juges viennent de réaffirmer dans une décision dans laquelle ils ont également précisé la façon dont cette créance doit alors être déterminée. Ainsi, pour eux, dans cette situation, la créance de salaire différé n’est pas née « en son entier » lors du décès du premier parent, en l’occurrence celui du père en 1952 (puisque la collaboration avec le père avait duré moins de 10 ans), mais prend naissance « en son entier » (c’est-à-dire pour 10 années de collaboration) au moment du décès du second parent, en l’occurrence celui de la mère, survenu en 1998. Et son montant doit donc être calculé selon les dispositions en vigueur à la date de ce second décès, soit sur la base des règles issues de la loi du 4 juillet 1980, qui sont beaucoup plus favorables que les dispositions antérieures.

Précision : la durée du travail ouvrant droit à créance de salaire différé est plafonnée à 10 années.

Article du 14/11/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Près d’un Français sur trois a déjà fait ses courses alimentaires en ligne
14/12/2017
Refuser de restituer un bien pour obtenir le règlement d’une facture ?
14/12/2017
Nullité d’une convention de forfait annuel en heures : que doit faire l’employeur ?
14/12/2017
Taxe sur les véhicules de sociétés : de nouvelles règles
14/12/2017
Pas de revalorisation du taux du Livret A pendant deux ans !
13/12/2017
Employeurs d’au moins 50 salariés : quand régler les cotisations sociales salariales ?
13/12/2017
Jours fériés de fin d’année : comment les gérer dans l’entreprise ?
13/12/2017
Cotisations sociales des exploitants agricoles pour 2017
12/12/2017
Le plafond de la Sécurité sociale pour 2018 est fixé
12/12/2017
Commerçants : les soldes d’hiver, c’est pour bientôt !
12/12/2017
La contribution exceptionnelle sur l’IS sera bel et bien applicable !
11/12/2017
Un organisme sans but lucratif peut être un créancier professionnel
11/12/2017
Smic 2018 : vers une revalorisation minimale ?
11/12/2017
Il est encore possible de demander l’aide financière liée au contrat de génération !
11/12/2017
Port de signes religieux dans l’entreprise : des précisions bienvenues
08/12/2017
Le Bitcoin fait tourner les têtes !
08/12/2017
Bail commercial et travaux imposés par l’administration
08/12/2017
Mise en place du recueil des alertes : ne perdez pas de temps !
07/12/2017
Google Trends étend son champ d’analyse des recherches des internautes
07/12/2017
Quelques démarches fiscales à entreprendre avant le 31 décembre
07/12/2017
Un nouveau service en ligne pour les activités réglementées
06/12/2017
Paiement trimestriel des cotisations sur les salaires : dépêchez-vous d’en informer l’Urssaf
06/12/2017
La justice prive la ville de Paris du dispositif d’encadrement des loyers
06/12/2017
Recul de 4 % du nombre de donateurs en 2016
05/12/2017
Bénéfices agricoles : option pour une imposition sur la moyenne triennale
05/12/2017
Cap sur la fiche de paie simplifiée !
05/12/2017
Un droit à l’erreur en matière fiscale
04/12/2017
Votre association est-elle un représentant d’intérêts ?
04/12/2017
Feuille de paie 2018 : quelles nouveautés ?
04/12/2017
Le prêt d’un logement à un enfant n’a pas à être rapporté à la succession
01/12/2017



© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales